Pauline Clavière parle de son roman "Laissez nous la nuit" sur Just4Fun


02 août 2020

Le 26 Juin dernier la journaliste et auteure Pauline Clavière était l'invitée de Mattéo Lebreton dans l'émission "En tête à tête avec"...

Durant cette émission de 40 minutes la journaliste nous a parlé de son enfance, de sa carrière de journaliste, de son premier roman "Laissez nous la nuit" publié aux éditions grasset  mais elle a aussi abordé les conditions de détention des prisonniers en France.

"La situation carcérale en France est dramatique"

Avez-vous écrit ce livre avec le but de faire changer des choses sur les conditions de détention en France ?

Ce serait un peu présomptueux car d'autres ont déjâ essayé avant moi mais j'avais envie d'en parler, 

9782246822127-001-T.jpeg (184 KB)

j'avais envie que les gens sachent.

Il y a un voile sur la situation carcérale, cela n'intéresse pas grand monde et les gens ne veulent pas trop voir. C'est comme une maladie, tant que l'on n'est pas concernés par cette maladie nous fermons les yeux mais quand cela nous tombe dessus nous nous rendons compte a quelle point c'est difficile a gérer.

J'avais envie que l'on ait tous cette empathie et cette responsabilité citoyenne, que l'on se rendent compte que la prison c'est un endroit commun qui fait partie de notre vie en tant que citoyen français.

Nous devons nous y intéresser au même titre que nos hôpitaux, nos écoles et nous devons être concerné par ce qui s'y passe.

En tant que citoyenne j'avais envie de mettre les projecteurs sur ce lieux en disant "regarder ce qui s'y passe".

Résumé du roman:

Le destin donne parfois d'étranges rendez-vous. Pour Max Nedelec, la cinquantaine, patron d'une imprimerie en difficulté, tout bascule un matin d'avril , quand des policiers viennent sonner à sa porte. C'est le printemps, une douce lumière embrasse son jardin. Un bordereau perdu, des dettes non honorées, beaucoup de malchance et un peu de triche. La justice frappe, impitoyable. Max Nedelec quitte le tribunal et ne rentrera pas chez lui.
Vingt-quatre mois de prison ferme : il s'enfonce dans la nuit.

"Laissez nous la nuit" publié aux éditions Grasset/624 pages

Ecoutez l'interview dans son intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://just4funwebradio.fr/podcasts/en-tete-a-tete-avec-140/en-tete-a-tete-avec-pauline-claviere-15 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article